A propos

____

Je suis Sandrine Rouget, un couteau-Suisse professionnel, spécialisé en stratégie de communication et commercialisation.

Diplômée de Neoma Reims en 1999, j’ai démarré ma carrière comme consultante en conduite du changement pour PWC. J’ai travaillé pour des grands comptes comme Renault, Nissan et Shell, sur des projets impliquant jusqu’à 120 personnes, en formation et communication. Puis j’ai occupé différents postes comme journaliste, chef de projet en imprimerie, puis communication, principalement pour des start-up, des institutions publiques (Région Rhône-Alpes, Ville de Lyon) et Boiron.
Au fil du temps, j’ai approfondi mes compétences en rédaction web, conception de supports, profilage marketing, personal branding et stratégie de communication/commercialisation.

A partir de 2010, alors Directrice de communication pour Centrale Lyon, j’ai commencé à m’intéresser aux émissions de gaz à effets de serre des bâtiments et, de fil en aiguille, au tri des déchets, aux éco-gestes, à l’éco-graphisme et l’éco-web. Je me suis alors beaucoup documentée et formée sur ces différents aspects, y compris techniques et juridiques.
Désireuse d’accompagner les projets dans leur globalité, je me suis lancée à mon compte, d’abord en sensibilisation énergétique pour les bâtiments performants, avec ZEOLITE communication. J’ai oeuvré pour des promoteurs et des bailleurs sociaux sur des immeubles Bepos et Passif. Les projets étaient passionnants mais servaient surtout d’exemples là où je visais la duplication en grand nombre.

En effet, je suis convaincue que c’est en assemblant une multitude d’éco-gestes individuels quotidiens qu’on peut obtenir de grands fleuves écologiques.

___

En parallèle, j’ai découvert en 2015 – par l’intermédiaire de mes enfants comme c’est souvent le cas – mon profil haut-potentiel. J’ai d’abord réalisé que ça n’avait pas grand chose à voir avec l’idée que je me faisais de « l’intelligence surdouée » à la Einstein. Puis en explorant le sujet, j’ai mieux compris mon fonctionnement atypique,  mon hypersensibilité et ma soif d’apprentissages.

J’ai aussi mieux accepté mon parcours professionnel original : après quelques mois stimulants passés à découvrir l’essence d’un poste, je m’ennuyais et éprouvais le besoin de changer d’environnement tandis que me conformer à la culture d’entreprise devenait de plus en plus coûteux au fil des années.

Après avoir beaucoup creusé le thème de la zébritude sous ses aspects neuro-psychologiques, émotionnels, comportementaux et sociétaux, j’ai écrit mon premier livre, Un caméléon trop sensible, paru en auto-édition en juin 2019. Depuis, je poursuis mes recherches à la croisée entre neuro-psychologie et sociologie que je traduis en livres.
J’anime également des ateliers et des conférences sur tous les sujets en lien avec ces profils : burn-out, faux-self, syndrome du sauveur et de l’imposteur, rapport au temps, parentalité, psychotraumatisme, TSA…
Suite à de nombreux échanges avec mes lecteurs, j’ai fini par concevoir un test psycho-comportemental qui permet de mieux cerner son profil atypique, ses forces et ses éventuelles blessures à travailler. Les retours sont très positifs.

Je me suis donc réorientée auprès des TPE éthiques, en commercialisation avec PETILLANCE. J’interviens notamment auprès d’indépendants, d’artistes, de structures et d’associations tournés vers le bien-être, le commerce éthique et l’économie circulaire.

Ma posture est résolument pragmatique et positive : il n’y a ni obstacle, ni échec, juste des expériences de vie sources de motivation et d’apprentissages!

Au plaisir d’échanger par mail sur vos besoins concernant l’un ou plusieurs de ces sujets. A bientôt !